Europe

Electrification : les constructeurs partagés et divisés

Depuis des mois, on ne peut qu’être frappé par le fossé qui se creuse entre les intentions sans cesse réitérées en faveur de "l’électrification" et une réalité commerciale qui ne parvient pas à s’y conformer. Le Comité Stratégique de Filière a, le 22 mai, acté un objectif pour 2022 de 150 000 véhicules électriques vendus en 2022 en France qui devrait correspondre, sur la base des immatriculations 2017 (25 000), à une croissance annuelle de 43%. Celle-ci n’avait été que de 14,5% en 2017 et, sur les 8 premiers mois de 2018, la progression est de 7,4%. L’hybride rechargeable progresse certes de 49,5% mais sur une base tellement étroite que cela n’est pas réellement significatif. lire la suite

Les pouvoirs publics semblent souhaiter ardemment que l’évolution s’opère. Les constructeurs affirment s’y préparer très activement. Les clients sont, nous dit l’enquête Kantar pour Aramis, prêts à sauter le pas pour 35% d’entre eux mais, pour l’heure, rien ne se passe et la grande mutation de marché semble toujours repoussée. Dans ce contexte, chacun hésite : les opérateurs privés de la recharge ne voient pas comment ils pourraient amortir les investissements qu’ils envisagent ; les collectivités, échaudées par la faible utilisation des quelques bornes qu’elles ont installées à grand frais, tergiversent ; les acheteurs de VN préfèrent attendre que les prix baissent et que l’offre s’étoffe ; les acheteurs de VO attendent qu’il y ait des véhicules à vendre. Les industriels soufflent le chaud et le froid et contribuent à miner le terrain sur lequel ils prétendent par ailleurs s’engager.

Automobile Industry and Policies in the UK : a green agenda?

Journée du Gerpisa n°: 
211
Date: 
30 Avr 2014 - 14:00 - 17:00
Lieu: 

Salle Presbourg
CCFA
2, rue de Presbourg
75008 Paris

Intervenant/s
Presentation/s

Industrial policy in Britain is evolving. It is moving away from exclusive reliance on a horizontal industrial policy framework, in the sense of generically designed policies intended to apply across many sectors, towards sector-specific policy measures intended to target industries that have been pre-selected as strategically important. At the same time, there is a growing acknowledgement of the importance of finding forms of industrial development that are consistent with reducing carbon emissions. This seminar will assess these policy shifts for the particular case of the automotive industry. lire la suite

État de la situation dans l'industrie automobile européenne

European Commission (2008).  État de la situation dans l'industrie automobile européenne. MEMO/09/83,

Douze millions d'emplois dépendent de l'industrie automobile, premier investisseur privé en R&D de l'Union européenne, alors que sur le plan économique son chiffre d'affaires est de l'ordre de 780 milliards d'euros.
L'industrie automobile est vitale pour la prospérité de l'Europe. L'Union européenne est le plus gros constructeur mondial de voitures, avec plus de 18 millions de véhicules produits par an et près d'un tiers de la production mondiale de voitures lire la suite

Syndiquer le contenu